Sanglante séduction - Les secrets de Keith

0

354

Sanglante séduction - Les secrets de Keith

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 17 points de fidélité.


Romance paranormale

Avril Morgan

16,11 €

Cynthia Ryce est une célèbre auteure. Pour son nouveau roman, elle décide de s’inspirer de faits réels. Rien de mieux que d’aller directement sur les lieux ! Elle se retrouve en Écosse, dans les Highlands, déterminée à vivre sa prochaine histoire. Et pourquoi pas une petite romance avec un Écossais, ou même résoudre l’affaire des sept femmes découvertes mortes, découpées et partiellement brûlées ?
Chaque jour, elle plonge un peu plus dans les mystères du manoir où elle séjourne. Son guide, le célèbre lord MacKay, est une personne ingrate. En peu de temps, elle est partagée entre la haine et ses sentiments naissants pour cet homme, jusqu’à ce que les petites moqueries se transforment en humiliations. L’homme lui cache quelque chose. Elle en est certaine et elle n’a pas dit son dernier mot.
Il doit à tout prix protéger son secret, elle veut à tout prix le découvrir.

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Le chauffeur me fait un signe de la tête vers la portière. J’en comprends le sens. Il veut que je sorte de la voiture. Je pousse un soupir et me saisis de ma valise, que j’ai préféré garder avec moi. Mon sac à l’épaule, j’ouvre la portière avant de me tourner vers l’homme.
— Les gens impolis comme vous devraient être virés ! lancé-je froidement.
Je suis un peu remontée. Si j’ai eu une bonne impression de mes hôtes à travers les mails et les discussions téléphoniques, cet homme m’inspire tout le contraire. Il se contente de secouer vaguement la tête.
À peine ai-je posé un pied à terre que l’on attrape ma valise. Steafan MacKay, que je reconnais directement, me sourit et me tend la main.
— Bonjour, mademoiselle Ryce. Je me présente : lord Steafan MacKay, frère du propriétaire des lieux. Je suis ravi de vous rencontrer.
Il saisit ma main et la frôle de ses lèvres drôlement froides. Il est vrai qu’ici, il fait un peu plus frais que ce que j’ai prévu. Il va falloir que j’achète des pulls épais, car ceux que j’ai pris sont fins !
Mon bras retombe le long de mon corps. Steafan m’observe, un sourcil arqué, comme si j’avais quelque chose sur la tronche. Mes yeux passent en revue son visage et je constate à quel point il dégage quelque chose de puissant. Autant que le chauffeur malpoli.
— Vous allez avaler des mouches, dit-il en souriant.
OK, il parle français. C’était l’une des choses qui me faisaient peur. J’ai traduit en anglais les mails que je leur ai envoyés pour qu’ils me comprennent. Au téléphone, j’ai essayé de parler anglais du mieux que je le pouvais avec mon accent pourri. Ils ont dû me prendre pour une conne !
— Je pensais que vous parliez uniquement anglais, avoué-je.
— Non, nous parlons six langues, lance-t-il, amusé. Venez, je vais vous montrer vos appartements.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!