Le cycle des pierres protectrices 2 - Grenat, pierre de sang

0

287

Le cycle des pierres protectrices 2 - Grenat, pierre de sang

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 15 points de fidélité.


Romance paranormale

Eloïse Clunet

14,21 €

Lorsqu’il était humain, Victor Cavington a vu ses enfants et son épouse mourir devant ses yeux, déchiquetés par la meute Campalano. Déterminé à se venger, il a renoncé à son humanité afin d’exterminer les coupables jusqu’au dernier.

Après 300 ans, son but est atteint. Il doit désormais se chercher de nouvelles raisons pour continuer à vivre. Il va alors faire la connaissance de Lucie. Celle-ci l'attire irrésistiblement, à tel point qu’ils partagent une nuit torride, qui se terminera tragiquement. Victor devra faire face à ses erreurs et en assumer les conséquences.

Mais le Vampire doit surtout se concentrer sur un problème bien plus important. Il doit mettre à jour un trafic de drogue et d’êtres humains instauré par des créatures de la nuit.

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Il s’était assis à une table isolée d’où il pouvait observer les allées et venues. Grâce à ses sens aiguisés, il y voyait comme en plein jour malgré l’obscurité qui régnait dans le club afin de favoriser les rapprochements entre les clients. Cependant, cela faisait plus de deux heures qu’il se trouvait sur les lieux et rien n’avait attiré son attention jusqu’alors, à l’exception d’une jeune femme blonde qui n’arrêtait pas d’aller au comptoir. Il avait tout d’abord cru qu’elle faisait partie des employés, une barmaid, ou peut-être une serveuse, à en juger par son aisance un plateau à la main alors qu’elle traversait la salle. Mais elle ne s’occupait que d’une seule table et n’avait vraiment pas l’air à sa place, ni dans ce lieu ni avec les personnes qui l’accompagnaient. Sa tenue, bien que similaire à celle des autres, était trop stricte avec sa chemise boutonnée jusqu’en haut. Elle semblait tout simplement être venue ici directement depuis son travail. Sa coiffure, qui maintenait sa chevelure par quelques épingles stratégiquement disposées, dégageait sa nuque parfaite, et ses lunettes lui donnaient une allure sérieuse. Elle paraissait froide, mais Victor était convaincu que, sous cette image, se cachait une nature brûlante.
Curieux, il décida de se distraire de l’ennui de la soirée en l’observant plus attentivement. Après avoir informé Léo qu’il lui confiait la surveillance du club pour un moment, il se déplaça jusqu’à l’emplacement où la belle blonde était installée avec ses amies. Il y découvrit une troupe de midinettes très bruyantes. Elles s’extasiaient sur les différents accoutrements de la clientèle du lieu.
Si elles voyaient les habitués du niveau inférieur...
Le Vampire s’apprêtait à faire demi-tour lorsqu’il croisa le regard frustré de la jeune femme. De toute évidence, elle n’appréciait pas sa sortie et cela l’intrigua.
Pourquoi donc reste-t-elle avec ces filles ?
Victor aurait pu facilement lire dans son esprit, mais préféra une autre approche, choisissant de l’aborder au moment où elle serait seule. Il se positionna de façon à l’intercepter quand elle reviendrait du bar, mais là encore, elle le surprit et se rendit sur la piste de danse où elle se mit à onduler en rythme après avoir relâché sa chevelure. Enfin, elle se détendit et il eut alors un aperçu du tempérament qu’elle cachait sous son tailleur strict. Elle se mouvait langoureusement et ne prêtait aucune attention à ce qui l’entourait et se laissait porter par les basses. Lorsqu’un type commença à se montrer plus entreprenant avec elle, Victor traversa la pièce en un clin d’œil et dissuada l’humain d’aller plus loin. Celui-ci réagit à l’instant où il croisa le regard du vampire et battit en retraite. Le message n’aurait pas pu être plus clair : si tu la touches, je t’égorge !
Maintenant que Victor se tenait plus près, le parfum de cette blonde submergea ses sens. Il ne s’agissait pas d’une fragrance de luxe, d’une eau de toilette ou d’une émanation de déodorant. Non, c’était l’arôme naturel de cette fille, celui de son sang. Il n’en avait jamais senti d’aussi captivant. Victor s’avança encore un peu vers elle et se mit à danser à son tour sans même s’en rendre compte, se calant sur son rythme. Après de longues années d’abstinence, il trouvait pour la première fois une femme à son goût. Peu lui importait, finalement, qu’elle ne soit qu’une simple humaine, elle dégageait quelque chose d’irrésistible.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!