Nouveauté

The Last Bikers 2 - Latinos Masters

0

394

The Last Bikers 2 - Latinos Masters

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 17 points de fidélité.


Bikers

Sarah West

16,11 €

Il est temps pour moi de trouver une femme pour avoir un héritier. Enfin, c’est ce qu’on m’oblige à faire. Tout le monde se met d’accord pour que des alliances soient conclues et que j’épouse la fille du président d’un autre club.

J’étais fiancé, ma vie était déjà toute tracée, mais, ça, c’était avant que Johanna, cette brebis du diable, entre dans mon club. Qui est-elle vraiment ? Que vient-elle faire là, alors qu’elle a l’air différente de toutes ces pétasses qui gravitent autour de nous ?

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

Votre commande sera traitée une fois le produit en stock
Date de disponibilité estimée: 07-10-2022
Votre commande sera traitée une fois le produit en stock
Date de disponibilité estimée: 07-10-2022

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible
  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

— Je te bannis, Johanna. À partir de demain, je ne veux plus te voir dans mon club, dans ma vie.

— Tu ne peux pas faire ça.

— Je ne veux plus de toi.

— Tu vas changer d’avis demain.

— Je vais me marier avec une autre, je suis fiancé avec la fille des Lost Rangers.

— Mais tu peux revenir dessus !

Oui, je pourrais, mais il est temps que tout ça s’arrête. C’est notre porte de sortie, je vais me marier avec cette autre fille et essayer de donner un héritier à mon club. Je souffle un bon coup et, entre les larmes, je dis ces mots qui me tordent le ventre et l’esprit.

— Non. Moi, Rodriguo Perez, président des Latinos Masters, je te bannis de mon club.

Je sens ses larmes sur mon dos, elle sait que c’est irréversible. Je ne peux pas revenir en arrière. Jamais. C’est la loi, dans nos clubs, le bannissement, on ne peut pas revenir dessus, car quand ça arrive, en général, on quitte le club les pieds devant.

— Non !!!

Elle hurle, elle pleure, elle me frappe. Je sens ses petits poings frapper mon dos. Mais je ne bouge pas, j’attends juste que ça passe.

Va-t’en, mon oiseau, reprends ta liberté…

Je l’entends se lever. Je sens son regard sur moi.

— J’ai accepté beaucoup de choses, Rodriguo. Tes humiliations à baiser des pétasses devant moi, tes insultes et ton manque de respect pour moi. Tout, tu m’entends !!! Je sais que tu souffres, je sais le mal qui te ronge et j’étais prête à t’attendre. Mais ça, je ne te le pardonnerai jamais ! Je t’aime, je t’aimerai toujours, mais c’était la phrase de trop.

J’entends ses pas s’éloigner, puis la porte de la salle de bain qui claque. Je suis maintenant définitivement seul. Elle ne reviendra jamais, je le sais. Je suis complètement mort à l’intérieur. Je sais que c’est le début d’un long enfer pour moi. Mais je vais devoir faire avec, et faire semblant, car c’est ça qu’on attend de moi depuis que je suis tout petit.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!