Nouveauté

Mon patron, ce con Tome 2 - Le gage

0

520

Mon patron, ce con Tome 2 - Le gage

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 20 points de fidélité.


New Adult

Julie Boutin

19,91 €

Tout ça n’était qu’un pari, un pari idiot, mais surtout un pari qui me concernait. Ça ne lui a pas suffi de me faire renvoyer, il a bien sûr fallu qu’il m’embauche en pariant avec cet autre abruti que je démissionnerais.
Eh bien, autant dire qu’il a perdu et que je ne vais pas en rester là !
Tout ça pour un petit « Allez-vous faire foutre » lancé comme ça.
Quitte à perdre mon boulot, autant le perdre après une bonne dose d’insultes. Mais le pire dans tout ça, c'est que j'adore mon job, le seul point noir, c'est lui !

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Bordel ! Là, c’est la merde. La vraie merde !

Qu’est-ce qui m’a pris ? Je n’aurais pas pu le frapper, ou continuer à lui hurler dessus. Ou pourquoi ne pas faire semblant de me cogner la tête et feindre l’amnésie ?

Impossible, il m’aurait fallu faire mine d’oublier cet idiot de pari qui consiste à pousser à bout son assistante, il en est hors de question.

Comment a-t-il osé faire une chose pareille à sa gentille, discrète et super dévouée d’assistante que je suis…

Et, bien sûr, il a fallu que je remonte, j’avais besoin de mon sac, c’est certain, mais pourquoi rentrer dans son bureau et fourrer ma langue dans sa bouche ?

Pourquoi j’ai encore une fois eu le besoin d’avoir le dernier mot ? Décidément, c’est plus fort que moi.

Enfin, c’est lui qui a commencé avec son pauvre bisou de gosse de quatre ans. Il a passé son temps à s’entraîner sur des poupées ou quoi ? Je me devais de lui montrer ce que c’était… ou pas, vraiment pas en fait.

Ça fait trois jours que je rumine et je suis certaine d’une chose, il va vite regretter son petit jeu.

Je gagne toujours !

Maintenant, la question est : comment ?

Je devrais peut-être l’embrasser encore pour voir, d’autant plus qu’une fois passée la surprise, il a vite compris la technique…

Non, n’y pense même pas, ma vieille Clémentine, réfléchis avec ta tête !

Qu’est-ce que je disais sur le cliché patron/assistante ?

Je suis définitivement trop en manque, je me transforme en chienne en période de chaleur.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!