Nouveauté

Mon patron, ce con 1 - Le pari

0

582

Mon patron, ce con 1 - Le pari

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 20 points de fidélité.


New Adult

Julie Boutin

19,91 €

Il y a toutes sortes de patrons. Il y a le sympathique, espèce rare uniquement réservée aux chanceux. L’arrangeant, qui nous laisse nos pauses café sans sourciller, malheureusement en voie de disparition. Il y a le généreux, aussi appelé le mythe. Puis, dans un autre genre, nous avons le fatigant, qui sait tout, mais rien faire, probablement le vôtre. Le grognon qui souffle comme un animal prêt à charger pour faire comprendre son désaccord permanent (grattage du mocassin verni sur le sol inclus), sans doute le vôtre aussi.
Et, évidemment, il y a le con (saligaud pour les plus polis), très loin de la rareté, du mythe, l’insupportable que l’on doit malheureusement supporter (probablement le vôtre, mais chut…).
Maintenant, je vous laisse deviner lequel est le mien. Bingo, il ne fait pas partie d’une espèce rare. En plus, je n’ai rien fait pour mériter ça… ou presque. Le mieux, c’est que vous jugiez par vous-mêmes. Mais je vous ai prévenus, la victime, c’est moi dans cette histoire…

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

— Tu es vraiment cinglée, tu t’étonnes d’être seule ?
— Pas du tout. Je suis juste exceptionnelle.
Exceptionnellement cinglée !
Il rit avant d’aller à son tour à la salle de bains. J’attrape mon portable, mon sac enfile rapidement mes bottines et ma veste.
— On se retrouve au Jim’s ?
— Il y aura ta jolie collègue ?
Il n’est pas compliqué, mais je vais avoir besoin de plus de détails. Je préfère demander laquelle.
Scott en a rencontré plusieurs, seulement celles dont je suis le moins proche et Sarah. Je crois que la liste de celles qui n’ont pas eu le malheur de le connaître s’épuise.
— La petite blonde ?
Mon colocataire ouvre la porte, ne cachant sa virilité qu’avec ses mains, il n’est pas du genre pudique, l’habitude de se doucher dans les vestiaires avec d’autres hommes certainement. Mais on ne peut pas dire que de mon côté je le sois non plus.
— Tu déconnes. Putain ! Est-ce que je me balade à poil, moi ?
J’ai la décence de porter le minimum. La plupart du temps.
— On te l’a déjà proposé avec Ryan, mais tu refuses…
— Je ne suis pas une exhibitionniste !

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!