Lovely Bikers 3 - Jarret

0

364

Lovely Bikers 3 - Jarret

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 17 points de fidélité.


Bikers M/M

Lydasa

16,11 €

Jarret, qui est le président du chapitre des Dragon Skull en Louisiane, est assigné à rester dans son État avec un bracelet électronique. Mais lorsqu’on lui rapporte qu’un jeune homme, Andrew, tricherait dans la plupart des combats illégaux qu’il organise, il décide de prendre les choses en main et de l’entraîner lui-même en le faisant venir au club pour qu’il devienne un combattant officiel des Dragons. Au fil des jours naissent des sentiments entre les deux hommes, mais, malheureusement, Andrew se fait rattraper par son passé et doit fuir. Jarret arrivera-t-il à le retenir ? Sera-t-il capable de mettre en péril sa liberté conditionnelle pour venir en aide à l’élu de son cœur ?

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Mon casino est blindé de flics et des rubans « scène de crime » délimitent les lieux. Quand l’inspecteur voit nos cinq motos se garer, il nous rejoint immédiatement.
— On n’attendait que vous, monsieur Sanchez.
— Oui, je suis désolé, disons que j’étais occupé à domicile.
— Il commence à être démodé, au bout de deux ans, votre bracelet, vous devriez le changer.
— Ne vous inquiétez pas pour ça, inspecteur, je ne compte pas le garder plus de six mois encore.
Il me fait un sourire amer, avant de me faire signe de le suivre. Nous pénétrons dans le bâtiment et je comprends l’ampleur du problème. Au milieu d’un hall, un corps est recouvert d’un drap blanc qui commence à se teinter légèrement de rouge. Mon bras droit est déjà sur les lieux, discutant avec les officiers sur place. En me voyant approcher, il prend les devants sur les explications de l’inspecteur.
— Prés’, y en a un qui s’est fait exploser la cervelle dans la place.
— Un suicide alors, bordel, tu aurais pu me l’expliquer au téléphone ! Je me suis fait des films, putain !
— Pardon, mais l’inspecteur me foutait la pression.
Tom lance un regard noir à l’inspecteur qui fait mine de regarder ailleurs malgré son sourire satisfait. Il se racle la gorge et se tourne vers moi, j’ai envie de le baffer, ce flic à la con.
— Toujours est-il qu’il y a un mort dans votre établissement, nous sommes dans l’obligation de faire fermer votre activité pour la durée de l’enquête.
— Il s’est fait péter la cervelle, en quoi il y a enquête ?
— Nous devons déterminer pourquoi ! Mais surtout pourquoi ici, vous comprenez, nous voulons faire les choses bien. Nous sommes aussi en sous-effectifs, cela risque de prendre plus de temps que prévu.
Je serre le poing, faisant appel à tout mon sang-froid pour ne pas lui faire manger ses dents. Je lâche un soupir d’agacement, me tournant vers Tom, ignorant l’inspecteur, qui me sourit sadiquement.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!