Nouveauté

Lovely Bikers 2 - Karlito

0

372

Lovely Bikers 2 - Karlito

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 17 points de fidélité.


Bikers M/M

Lydasa

16,11 €

Karlito sort enfin de l’hôpital après un mois de convalescence. Garwen, qui est amoureux de lui, revient d’une longue mission et fait la promesse à Yale de demander la main de Karlito.
Mais il n’est pas le seul, Carl l’aime aussi et ne compte pas rester de côté. Les trois hommes entrent dans une danse étrange que leur cœur semble mener.
Veulent-ils choisir un seul homme ou sont-ils prêts à vivre un amour atypique ?
Si seulement leurs sentiments étaient leur seul problème, mais les secrets de chacun semblent perturber cet amour naissant.

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Un gros pick-up noir, avec le logo du club, est garé devant. Je toque à la fenêtre et entre, ce n’est pas Yale, mais un prospect qui est venu me chercher. Je suis presque vexé que mon meilleur ami ne soit pas déplacé lui-même. Je suis sûr que quand je vais arriver, ils seront tous partis en run et je serai comme un con tout seul avec les brebis et les prospects.
Mais en débarquant dans la cour du manoir, j’ai une bonne surprise, une banderole « Bienvenue chez toi, Karlito » est accrochée sur la façade. Absolument tout le monde est présent, je suis à peine descendu qu’on me met une bière dans la main et qu’on me fait des accolades viriles. J’ai le sourire jusqu’aux oreilles et remercie mes frères avec presque les larmes aux yeux. Yale s’approche de moi, cachant quelque chose dans son dos.
— Tu as cru qu’on avait zappé ta sortie ? me demande-t-il, amusé.
— Presque, je pensais que tu serais venu me chercher, petit con.
— Ouais, mais je devais terminer de coudre ça !
Il me présente alors un blouson officiel du club. J’écarquille les yeux, tendant une main tremblante vers celui-ci.
— Non, attends, je sors juste de l’hôpital, je n’ai pas fait grand-chose dernièrement pour le club.
— Si, tu as failli y passer, tu le mérites largement.
Il me prend la bière des mains, je retire mon blouson de prospect pour enfiler celui tout neuf. Puis je reprends rapidement ma bière pour en boire une grosse gorgée.
— Dans ce cas, fêtons mon retour comme il se doit, hurlé-je.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!