Nos coeurs fragiles sous le sapin

0

340

Nos coeurs fragiles sous le sapin

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 9 points de fidélité.


Romance de Noël

Gine Daniels

8,44 €

Victime d’un grave accident de voiture, survenu un an plus tôt, MacKenzie Cummings – alias June MacKenzie, la star de la musique country –, essaye de reprendre le cours de sa vie. Mais ce n’est pas si facile, quand une partie de votre mémoire reste introuvable. Pourtant, depuis son réveil, des flashs la hantent sans qu’elle y trouve un sens. À quelques jours de Noël, une jeune femme l’interpelle en affirmant détenir les réponses à ses interrogations, et notamment le nom de l’amour de sa vie.
À cette évocation, June va plonger dans ses souvenirs et vivre une semaine bouleversante.

Plus de détails

  • Numérique (Epub)
  • Format poche

Extrait :

Grâce à ma famille et aux soignants, j’avais réappris qui j’étais : MacKenzie Cummings, ou plutôt « June MacKenzie », vingt-neuf ans, superstar de la country depuis mon enfance. Célibataire, mais avec quelques conquêtes connues à mon tableau de chasse, j’étais, d’après mes parents, « un des enfants chéris de l’Amérique ». C’était leur version officielle, tout comme le fait que j’appartenais à une famille aimante et attentionnée. Pourtant, à mesure que je m’étais replongée dans cette réalité fabriquée, les contours des décors en carton et les mensonges s’étaient révélés petit à petit. J’avais rapidement compris que mon entourage familial et professionnel ne s’intéressait à moi que par profit, puisqu’ils étaient extrêmement investis dans la construction de ma carrière, et surtout la sauvegarde de mon succès.
D’un ton enthousiaste, Moira, ma mère, m’avait encouragée à sa façon, mais surtout dans son intérêt :
— Tu pourras profiter de ta convalescence pour enregistrer des chansons, ma chérie ! Tu pourras même écrire des textes sur cette expérience incroyable.
— On pourra aussi travailler sur un livre relatant cette période, avait renchéri Mitch, mon père. Une sorte de renaissance du phénix.
— Oh, ça ferait un titre formidable ! s’était extasiée ma mère.
— Évidemment, on embauchera un véritable écrivain pour l’écrire : tu n’aurais qu’à raconter ton quotidien… Ce serait une sorte de journal intime.
— Un journal intime que je n’écrirai pas moi-même, avais-je légèrement critiqué.
— Allons, ma puce, tu as arrêté l’école trop tôt ! Non, il vaut mieux pour tout le monde qu’on fasse appel à un professionnel.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!