Nouveauté

Le Ruban bleu

0

390

Le Ruban bleu

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 17 points de fidélité.


Romance historique

Marie Kulinski

16,11 €

En 1718, à Nassau, pendant que l’âge d’or de la piraterie se termine, les sentiments d’Elizabeth Rogers pour le pirate Charles Vane vont à jamais changer son destin. La jeune fille, issue de la bonne société anglaise, va peu à peu s’affranchir des convenances et permettre à sa vraie personnalité de voir le jour. Elle franchira les épreuves que la vie lui impose pour devenir une femme libre et heureuse.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

Votre commande sera traitée une fois le produit en stock
Date de disponibilité estimée: 20-07-2022
Votre commande sera traitée une fois le produit en stock
Date de disponibilité estimée: 20-07-2022

Prévenez-moi lorsque le produit est disponible
  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

La jeune fille rebrousse donc chemin et longe une fois de plus le fort. À quelques pas de la grande porte, son cœur légèrement apaisé rate un battement. Elle se pétrifie. L’individu est là, bras croisés, adossé contre un mur. Lorsqu’il l’aperçoit, l’homme se redresse. Elizabeth en déduit qu’il l’attendait.
— Tu ne devrais pas te promener seule par ici.
Son intonation n’est pas menaçante, la jeune fille perçoit donc la phrase comme une mise en garde. Sa voix grave est agréable, mais son tutoiement interloque Elizabeth. Est-ce ainsi que l’on parle sur cette île ? Les convenances n’ont-elles pas traversé l’océan ? La jeune fille ne sait que répondre et décide de cacher son trouble par de l’effronterie.
— Merci du conseil même si je ne le comprends pas. Que dois-je craindre exactement ?
L’inconnu hausse un sourcil. Peut-être ne s’attendait-il pas à cette réponse.
— Il y a de méchants pirates dans le coin, ma jolie, la taquine l’individu. Qui sait ce qu’ils pourraient avoir envie de faire en te voyant ?
À son tour, Elizabeth est étonnée de cette conversation improbable. Hardie, elle regarde rapidement alentour puis répond :
— Je ne vois personne. Vos malveillants pirates ne semblent pas être dans les parages.
Puis, après une hésitation, la jeune fille renchérit :
— Mais peut-être parliez-vous de vous-même.
Cette fois, l’homme éclate de rire. Malgré sa nervosité, Elizabeth se surprend à sourire. L’inconnu a un rire agréable qui donne envie de se joindre à lui.
— Tu n’as pas froid aux yeux à ce que je vois ! Effectivement, je ne suis pas une fréquentation parmi les meilleures.
— Sauf votre respect, vous n’avez pas l’air bien vilain. Si les pirates dont vous parlez vous ressemblent, je n’ai pas peur de les rencontrer, rétorque la jeune fille.
— Les apparences sont parfois trompeuses. Fais ce que tu veux, je t’aurai prévenue !
Se permettant de le regarder dans les yeux, Elizabeth réplique :
— Vous ne niez donc pas être vous-même un pirate.
— Cela change-t-il quelque chose pour toi que j’en sois un ou pas ?
— Je ne sais pas… Je suppose que non. Après tout, je ne vous connais pas encore assez pour vous juger.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!