Nouveauté

Désolée, mauvais numéro

0

434

Désolée, mauvais numéro

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 18 points de fidélité.


Romance contemporaine

Cassandre De Clercq

17,06 €

Le destin prévoit parfois des rencontres que ni le temps ni la distance ne pourront empêcher.
N’as-tu jamais résisté à la tentation d’écrire à ton ex ? Adam, ce charmeur au cœur brisé, y a cédé. C’est en pensant lui écrire qu’il fait la connaissance d’une tout autre personne : Lena. De cette erreur naît une amitié qui va leur ouvrir les yeux sur bien des aspects. Ils seront amenés à s’interroger sur leur vie, leurs attentes, mais aussi leurs envies.
Afin de garder une certaine distance, ils décident d’établir des règles :
– pas de noms ni surnoms ;
– pas de photos ;
– pas d’adresse ;
– pas d’appels ;
– pas de face-à-face.
D’eux, ils ne connaissent que leur prénom. Mais combien de temps ces conditions vont-elles durer ? Le mystère sur leur identité sera-t-il levé ?

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

Je lui sors donc le super discours que j’ai préparé. Je lui dis à quel point elle illumine ma vie chaque jour, que sa présence me réchauffe le cœur, des trucs bien mielleux pour un mec. Je termine bien évidemment par la question.
— Alors, Angélique, ma chérie, acceptes-tu de m’épouser ?
— Non.
— Non ? répété-je, incrédule.
— Je ne peux pas t’épouser.
— Tu veux dire, pas maintenant, c’est ça ? Ce n’est pas grave dans ce cas, on n’est pas obligés de se marier dans l’année ou quoi que ce soit, on peut attendre. C’est plus un engagement envers toi et…
— Adam… ça n’arrivera pas. Jamais.
Aussi tranchant qu’un couperet. Jamais. Je suis resté bouche bée, le cœur dans un étau.
— J’en ai fait trop c’est ça ? Je sais que tu préfères les trucs simples pourtant, mais je trouvais que c’était une bonne idée. Si je n’avais écouté que mes délires, j’aurais privatisé le restaurant de la tour Eiffel.
— Ce n’est pas ça ! Je m’en fous du lieu ! Tu aurais pu faire ça à la tour Montparnasse, aux Champs-Élysées ou au fin fond d’une campagne dans un gîte que la réponse aurait été la même.
— Pour… pourquoi ?
— Parce que je ne t’aime plus, Adam ! Ça fait un moment déjà et je ne savais pas comment te le dire.
— Tu ne m’aimes plus ? Mais ? Qu’est-ce qui s’est passé ? Il y a un autre homme, c’est ça ?
— Là n’est pas la question, Adam, me dit-elle dans un soupir.
— Oh, putain, tu te fous de moi ? Ça non plus, tu ne savais pas comment me le dire ? Depuis combien de temps ?
Elle reste muette.
— Combien ? hurlé-je.
— Bientôt huit mois. Je suis désolée. Mais tu dois me comprendre aussi. Tu n’es jamais là, toujours au boulot et… et je me sentais seule.
— Tais-toi ! Bordel, juste tais-toi.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!