Nouveauté

Attrape-moi 1 - La mission

0

504

Attrape-moi 1 - La mission

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 20 points de fidélité.


Romance à suspense

Laura L. Wolff

19,90 €

Blake Tanner ne connaît qu'une manière de vivre : traquer, cibler et éliminer.
Toute sa vie, il n'a fait qu'obéir aux règles de ses supérieurs devenant ainsi un parfait petit espion.
La simple évocation de son matricule provoque inlassablement un silence embarrassant.
Pour lui, l'amour et les démonstrations de sentiments sont si futiles qu'il les a bannis. À quoi bon se soucier de ces choses qui peuvent mettre en péril son intégrité d'agent ?
Pourtant, alors qu'il pensait avoir le contrôle sur l'une de ses missions, elle est apparue, bousculant tout sur son passage.
Pourra-t-il mener sa mission à bien ?
Jusqu’où vont le conduire ses nouveaux sentiments ?
Mais surtout, ce rapprochement sera-t-il au goût de leur entourage ?

Plus de détails

  • Livre papier
  • Numérique (Epub)

Extrait :

La petite blonde nous demande d’attendre quelques minutes avant de nous fournir nos nouvelles identités. En ouvrant l’enveloppe, je découvre que mon nouveau nom est Blake Wayland, un basique homme d’affaires. Au moins, cela va me changer de ma dernière identité. Agent de recouvrement, ce n’était pas du tout pour moi. Du coin de l’œil, je vois que Harry possède le même nom que moi. Génial, j’ai un frangin.
À peine entrés dans notre bureau, Harry et moi remarquons que quelqu’un s’est déjà accaparé les lieux. Super la vermine s’est incrustée.
— C’est gentil de nous rendre visite Agent 47, mais ce n’était pas la peine. Les grandes personnes sont déjà là.
Ils me feront vraiment chier partout ces deux-là.
— Va te faire foutre Donovan, grommelé-je. Et cassez-vous de mon bureau, bordel.
Voyant que je suis à deux doigts de les mettre à la porte à ma façon, Harry ne peut pas s’empêcher d’intervenir, comme toujours.
— Agent 72, Agent 73, dit-il en les regardant tour à tour. Comme vous devez certainement être au courant, votre bureau se trouve à l’étage du dessous et non ici. Alors, veuillez partir sans vous faire prier.
— Si seulement c’était aussi simple que cela, lance Lockwood.
— En réalité, ça l’est. On ne te l’a peut-être pas encore appris, mais c’est très simple : il vous suffit, à toi et ton larbin, de mettre un pied devant l’autre et de vous diriger vers la porte. Même toi tu devrais y arriver, j’en suis sûr.
— Toujours aussi sarcastique Tanner. Mais vu que je suis d’humeur partageuse, je vais vous expliquer avec des mots simples, comme ça vous pourrez tous les deux comprendre.
Je ferme mes poings, laissant mes phalanges blanchir. Je ne sais pas ce qui me retient de lui en coller une.
— Le patron nous a mis tous les quatre sur le coup. Alors pas de coup par-derrière, compris ? Sinon, je me verrais dans l’obligation de venir vous toucher quelques mots.
Cette erreur de la nature essaie réellement d’être menaçante là ? Putain, on aura tout vu. J’avance dans sa direction, d’un pas plus que déterminé, et je m’arrête à quelques centimètres de lui, la mâchoire serrée. Laisse-moi te montrer comment on menace une personne...
— J’espère que ce n’était pas des menaces, Lockwood. Sinon je me verrais contraint de te rendre une petite visite personnelle. Tu sais, comme celle que je t’ai déjà rendue à Moscou. Je suis certain que tu t’en souviens encore, n’est-ce pas mon petit Arthur ?
Le visage blême, cet enfoiré ne dit plus rien. J’étais sûr que le coup de Moscou allait le refroidir aussitôt. Donald et Dingo se regardent rapidement avant de décider de fuir. Tellement prévisible. C’est si facile de terroriser des gamins comme eux.

Découvrez aussi
Product successfully added to the product comparison!